Nos Formations

BTS Comptabilité
Gestion
Bac + 2
EN SAVOIR +
BTS Comptabilité
Gestion
Bac + 2
EN SAVOIR +
BACHELOR
Audit-Finance
Bac + 3
EN SAVOIR +
BTS Commerce
International
Bac + 2
EN SAVOIR +
Bachelor Responsable
de Développement Commercial
(à l'International)
Bac + 3
EN SAVOIR +
BTS Diététique
Bac + 2
EN SAVOIR +
Bachelor
Alimentation Santé
Spécialité
Management de la Qualité
et Sécurité Alimentaire
Bac + 3
EN SAVOIR +

Vendre 2 avril nos deux promos de BTS Diététique ont rencontré lors d'une conférence Madame Dratler diététicienne libéral.

Voici le retour de la conférence rédigée par Célia Scalesse :

Nous avons eu la chance de découvrir les spécialités de l'installation en libéral. En effet, après nos études il nous est possible de nous installer en libéral ou de postuler pour travailler en milieu hospitalier et bien d'autres débouchés encore !

Nous avons eu le retour d'experience de Madame Dratler qui a obtenu son diplôme suite à une reconversion professionnelle et qui nous a conseillés sur la marche à suivre pour réussir son installation.

Il faut bien penser, en amont, avec quel type population nous souhaitons travailler pas la suite (enfants, femmes enceintes, personnes âgées) et à quel type de pathologie(s) nous sommes les mieux "préparés".

Il nous a été dit également que le fait de faire partie des associations de diététiciens était un plus car nous devons penser "collectif" bien que le libéral laisse plutôt croire à l'idée de mener sa barque seul.

Dans un second temps, nous avons donc discuté de l'utilité d'être rattaché à l'une des associations de diététiciens qui existent et qui offrent un soutien non négligeable.

L'AFDN, Association Française des Diététiciens Nutritionnistes est l'association phare de la diététique.

 

 

Ses missions sont :

  • - fédérer et représenter la profession
  • - accompagner le diététicien
  • - informer les adhérents

Il faut adhérer à l'association pour bénéficier de son support cela est une opportunité elle permet d'être rattaché à un groupe de professionnels de notre domaine d'activité et bénéficier également de remises sur des formations pouvant compléter nos connaissances acquises en BTS.

Il y a également l'ADL qui regroupe les diététiciens libéraux de toute la France.

 

Les objectifs de l'ADL :

- présenter le métier de diététicien libéral auprès du grand oublic, professionnels de santé et autres partenaires

- accompagner ses adhérents dans leur quotidien libéral

Pour conclure, la conférence nous a permis de connaître les aspects de ce qui pourrait être notre futur métier.

 

Sources :

http://www.afdn.org

Page Facebook rubrique "à propos" ADL - Association Diététiciens Libéraux

 

Les conférences de Foucauld Sup'

Interview de Tugdual de Pimodan ancien élève de BTS comptabilité gestion (promo 2019)

Explique-nous ton parcours :
J’ai fait un BAC STMG. En seconde, je n’aimais pas trop la théorie, il me fallait quelque chose d’un peu plus concret, donc la STMG Gestion Finance me convenait. Cela m’a donné le gout de la finance et de la compta. Par la suite j’ai fait le BTS CG de Foucauld. En parallèle de mon BTS j’ai travaillé les concours d’écoles de commerce. Certains font des prépas, j’ai fait un BTS à la place.

Comment as-tu vécu le BTS ?
J’aimais beaucoup, hors du cadre scolaire j’ai eu de bons amis. On a aussi de très bons intervenants, c’était intéressant à écouter et concret, cela correspondait tout à fait à ce que je voulais.

Qu’as-tu fait après ton BTS CG ?
J’ai intégré KEDGE Bordeaux anciennement EM Bordeaux, c’est une bonne école. J’ai fait une licence 3 programme grande école, elle est assez générale. On a des cours en finance, marketing digital, coding… c’est très varié.
Ensuite on peut dire que j’ai continué dans les chiffres, je suis en Master 1 finance. J’ai décidé de le « couper en deux » pour faire une césure et j’ai choisi de faire deux stages de six mois pendant ce temps. Actuellement je réalise le premier chez Thales à la Défense et en même temps j’ai entamé ma recherche pour le deuxième stage qu’il faut que je fasse à l’étranger.

Quel est ton poste actuel ? Quelles sont tes principales missions ?
Je suis assistant d’un contrôleur de gestion. Je suis le seul donc j’ai pas mal de responsabilités. Chaque année il y a des dossiers à rendre, donc en général on me donne le début de la mise à jour de ces dossiers. Après j’en fais des présentations qui sont transmises aux responsables, directeurs de l’entreprise.
Ce que j’aime beaucoup dans ce stage c’est que j’ai une très bonne relation avec mon maitre de stage.

En quoi consiste le métier de Contrôleur de gestion ?
Disons qu’il y a des projets et dans chaque projet il faut faire un business plan. Il faut analyser la rentabilité des projets. Mon rôle c’est de prendre toutes les infos que l’on me donne et les trier correctement dans un immense tableau Excel pour les analyser et en faire une présentation. Globalement c’est ça.
Je suis en controling groupe, il y a un autre type de contrôleur de gestion, c’est celui qui vérifie les comptes de l’entreprise donc de la comptabilité, mais ce n’est pas mon cas.

Comment s’est déroulé ta recherche de stage ?
Avec le covid c’était un peu compliqué ; initialement, je voulais un stage à l’étranger mais j’ai vite abandonné. Ma période de recherche a été pendant le deuxième confinement, du coup certaines entreprises étaient fermées et les offres de stage se faisaient très rares. Finalement je me suis reporté sur la France.
J’ai dû passer deux heures par jour à envoyer des CV, c’est important d’en avoir un parfait. J’ai obtenu quatre offres de stage. J’ai choisi celui que me semblait le plus intéressant.

Quelles sont tes ambitions professionnelles ? Tes objectifs ?
Initialement j’aurais adoré créer mon entreprise à la fin de mes études, mais j’aime tellement mon stage chez Thales que je me dis que le controling group me plait vraiment. J’aimerais bien aussi découvrir un autre aspect de la finance : du corporate finance ou de l’audit. Selon mon deuxième stage je changerai. Donc je pense faire quelques années en entreprise et puis créer mon entreprise si je trouve la bonne idée.

Que retiens-tu de tes années à Foucauld ?
Un lycée très formateur, qui est parfois plus exigeant que la moyenne, mais cela permet d’être rassuré par la suite ! J’ai un message à passer pour les lycéens et BTS, on peut faire une grande école sans faire de prépa. C’est quelque chose que j’ai appris à Foucauld Sup’.

Témoignages

Interview d’Audrey Gaday ancienne élève de Foucauld.

Explique-nous ton parcours scolaire (bac, études sup…) :
J’ai obtenu mon BAC STMG option comptabilité finance en 2016. Après le BAC je suis partie un an à l’étranger pour un échange culturel en Thaïlande. J’ai fait cet échange pour me sentir bien dans ma tête ; cela s’est fait naturellement, je savais que j’irais ensuite en école de commerce.
J’ai intégré le Bachelor en quatre ans de l’EM Lyon à Saint-Étienne. Il a une grande dimension à l’international : j’ai dû partir à l’étranger pour des stages, en Espagne et au Brésil. Je fais actuellement ma quatrième année en alternance dans une startup qui conçoit et commercialise des espaces de co-working.
Pendant ma première année à l’EM j’ai eu un job étudiant chez Castorama, je vendais des placards : ça a été « la meilleure école ». J’ai pu transposer ce que j’apprenais en cours de négociation. Puis j’ai pu me rendre compte de certains problèmes dans le magasin comme la gestion du personnel, du management grâce aux cours que j’avais en parallèle.

Qu’est-ce que la STMG t’a apportée ?
J’ai pu acquérir de très bonnes bases, en maths, en compta et management. Et même encore aujourd’hui je me rends compte qu’il y a des principes qu’on nous ne réexplique pas en Bachelor, mais que je connais grâce à la STMG. J’ai l’impression que tout ce que je vois dans le supérieur je l’ai déjà vu en STMG, donc les cours ne sont pas forcément très compliqués.

Quel est ton poste actuel ? Quelles sont tes principales missions ?
Je suis attachée commerciale, donc je m’occupe de tous les contacts entrant par le site web, ainsi que de la prospection LinkedIn, téléphonique…

Comment se sont déroulées tes recherches de stage/alternance ?
On a eu des cours de carrière, on nous apprend à refaire notre CV, lettre de motivation. Et puis après c’est surtout chaque année qu’on apprend par rapport à l’année précédente ce qu’on faisait bien ou mal. Donc pour la recherche d’alternance j’étais un peu plus rodé. J’ai commencé ma recherche au mois d’avril, je m’intéressais au secteur du vin mais sans compétences techniques mon profil n’était pas retenu. Alors j’ai ouvert mes critères parce qu’il fallait bien que je trouve mon alternance.

Quelles sont tes ambitions professionnelles ? Tes objectifs ?
Trouver quelque chose dans un domaine qui me plaît. Avec les différentes expériences que j’ai pu avoir, j’ai compris que faire ce qui me plaît est important pour moi. Je pense poursuivre mes études sur un diplôme plus technique en rapport avec le vin ou entrer dans le monde du travail.

Que retiens-tu de tes années à Foucauld ?
J’ai eu des bons profs et des cours de qualité, un bon accompagnement. Je suis diplômée depuis cinq ans et je suis encore en contact avec certains profs.
Tout ce que j’y ai appris me sert encore aujourd’hui et j’ai des facilités dans mes cours. Dans le supérieur beaucoup de personnes viennent de différents horizons et donc il y a une remise à niveau, moi je me suis sentie avantagée grâce à mes compétences acquises à Foucauld.

Témoignages

En janvier, nous avons cuisiné des tartelettes au citron et des lunettes à la confiture de groseille.

Ces recettes nous ont permis d’apprendre à travailler la pâte sablée qui peut être utilisée aussi pour des sablés de noël.

La tartelette au citron peut également être accompagnée de meringue pour plus de gourmandise.

Cependant, le PNNS recommande une limitation de ces produits avec environ 20 à 30g de sucre ajouté autorisé par jour.

Avec une alimentation quotidienne à base de confiture au petit déjeuner et de yaourts aux fruits nous arrivons rapidement à ces valeurs.

Un petit plaisir des papilles occasionnel est néanmoins permis.

Bonne dégustation !

Camille et William.

 

Tarte au citron
Ingrédients
Pour 4 personnes en entrée
Pour la pâte sablée :

100 g + 10 g (pour étaler) de farine de blé
50 g de beurre doux
50 g de sucre en poudre
1 jaune d’œuf
1 pincée de sel fin

Garniture :

2 œufs
80 g de sucre en poudre
50 g de beurre doux
2 citrons jaune non traités au bio
 Technique
Réaliser une pâte sablée à partir de la technique de base.
Couvrir la pâte et laisser reposer au frais pendant 20 minutes.
Préchauffer le four à 180°C (th 6).

Préparer la crème au citron :

- Mettre le beurre à fondre.
- Laver et désinfecter les citrons. Prélever un peu de zeste : attention de ne pas prélever la partie blanche sous la peau qui pourrait donner un goût amer à la tarte.
- Presser les citrons.
- Mélanger les œufs, le sucre, le beurre puis le jus des deux citrons, ainsi que les zestes.
- Faire épaissir à feu doux en remuant constamment sans faire bouillir pour ne pas provoquer une coagulation soudaine des protéines de l’œuf. La crème doit épaissir.
- Placer la crème dans un ramequin froid au bain-marie d’eau froide.
- Chemiser le moule.
- Étendre la pâte au rouleau à pâtisserie en farinant peu, mais souvent, le plan de travail.
- Placer la pâte dans le moule à tarte, les bords ne doivent pas être épais. On peut les découper au rouleau afin d’obtenir de jolis bords.
- Cuire la pâte à blanc pendant 20 minutes : surveiller la cuisson, la pâte doit être dorée.
- Démouler sur une grille à pâtisserie.
- Garnir la pâte refroidie avec la crème froide.
- On peut décorer avec une rondelle de citron confite ou une meringue composée de blancs d’œufs montés en neige additionnés de sucre.

Conserver la tarte couverte au froid positif.

News

Interview d’Alexis VITOUR ancien élève de BTS CI (promo 2019)

Explique-nous ton parcours :
Après mon BAC ES je suis allé à la FAC pour faire une Licence de Droit Economie et Gestion. J’y suis resté deux ans, je me suis rendu compte que cela ne me plaisait pas alors j’ai voulu me réorienter. J’avais passé mes années de lycée à Charles de Foucauld et quand j’ai appris qu’il avait développé des formations dans l’enseignement supérieur, notamment un BTS Commerce International, je m’y suis inscrit. Je l’ai obtenu 2 ans plus tard.

Comment as-tu vécu le BTS ?
Je venais de la fac donc forcément je devais reprendre un rythme, j’y allais quand je voulais vu que je n’étais « pas obligé ». Le BTS CI m’a offert un nouveau cadre et un meilleur suivi.
On était un petit effectif de classe, donc c’était comme des cours particuliers, le corps enseignant était à l’écoute et bienveillant. Les profs que j’ai pu avoir étaient des professionnels dans le domaine du commerce, donc ça rendait le discours plus intéressant.
Et encore, j’ai loupé les locaux neuf dont bénéficient les étudiants actuels (rire).

Qu’as-tu fait après ton BTS CI ?
J’ai suivi un Bachelor Responsable de Zone Import Export en alternance.
Dans l’entreprise tout se passait bien, on m’a proposé un CDI mais j’ai refusé car je souhaitais poursuivre mes études, dans un autre domaine.

Et aujourd’hui que fais-tu ?
J’ai pu intégrer la troisième année du PGE (programme grande école) de l’ESDES. Actuellement je recherche un stage de spécialisation de trois mois.
L’année prochaine j’intégrerai le master manager de supply chain.

Témoignages

Interview de Ndiémé NDOUR ancienne élève de BTS comptabilité gestion (promo 2020)

Explique-nous ton parcours :
J’ai fait une licence de comptabilité au Sénégal. Ensuite je suis venue en France en octobre 2018, j’ai donc pris deux mois de retard sur l’année scolaire, cela fut compliqué pour trouver une école mais j’ai trouvé ma place à Foucauld Sup’ et j’ai pu faire un BTS comptabilité gestion.

Comment as-tu vécu le BTS ?
Ça s’est bien passé, les profs sont patients et prennent du temps, j’ai fait beaucoup d’efforts même avec les matières qui ne me plaisaient pas comme les maths. Je dirais que c’est une bonne école ; j’en garde de bons souvenirs.

Et aujourd’hui que fais-tu ?
Maintenant je fais un DUT administratif en alternance dans un cabinet comptable, dans l’optique de préparer mon DCG (Diplôme de Comptabilité et de Gestion).
Je fais mon alternance dans l’entreprise qui m’avait prise en stage en BTS et qui m’a recrutée quand j’ai été diplômée. J’estime donc que si j’ai mon alternance c’est grâce à Foucauld qui m’a permis d’acquérir les connaissances nécessaires. Le fait d’être en alternance m’aide encore plus à développer mes compétences et à apprendre plus sur la comptabilité.

Plus tard tu aimerais faire quoi ?
On ne sait pas ce que nous réserve l’avenir mais je veux devenir expert-comptable.
Le fait d’être en alternance m’aide beaucoup dans cette optique.

Je remercie l’école ainsi que tout le corps enseignant pour le soutien apporté sur ces deux années.

Témoignages

NOS PARTENAIRES

logo riverchelles      logo only lyon      logo 100000entrepreneurs      logo chateau montchat      logo ready to go      logo le collectif des gaulois      logo logifac      logo admtc      logo ifir      logo imcp

img contact

Une formation vous intéresse ?

 

N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour en savoir plus.

NOUS CONTACTER